L’heure n’est pas au relâchement…!

Tenant compte de la nouvelle donne, avec le mois d’août qui a connu le plus grand pic,

 

le gouvernement dans l’obligation de protéger davantage les populations, sollicite de la représentation nationale, la prorogation du délai d’habilitation pour une période de 6 mois supplémentaires,

en vue de prendre de nouvelles mesures nécessaires ou de réajuster celles existantes contre la pandémie, et d’autre part, solliciter la prorogation de l’état d’urgence sanitaire également pour un délai de 6 mois.

Toujours selon Mr le premier ministre,

par cette prorogation, le gouvernement et tous les acteurs, y compris les honorables députés, disposent alors de 180 jours pour protéger davantage toutes les populations, protéger leurs emplois, leurs pouvoirs d’achat, pour sauvegarder le parcours scolaire de nos enfants apprenants…. en poursuivant notre développement économique et social.